Le Huayna Potosí, une aventure à plus de 6000 mètres !

Dès que nous sommes arrivés en Amérique du Sud, Martin a annoncé que s’il ne devait faire qu’une seule chose en Bolivie, ce serait l’ascension du Huyana Potosi, une montagne culminant à 6088 mètres. Le Huyana Potosi étant considéré comme un des 6000 mètres les plus faciles à gravir nous nous sommes mis en tête de tenter l’aventure dès le début de notre séjour. Dès lors, chaque partie de foot à Juanjui, chaque petit effort étaient accompagnés d’un « préparation pour le Huyana ». Et puis le moment est venu… Quelques jours après notre arrivée à La Paz, nous avons contacté un guide pour qu’il nous emmène vers l’enfer selon certains sur Internet.

Début en « douceur »…

L’ascension se déroule en 2 jours. Le premier matin, nous partons en fin de matinée après avoir acheté le matériel de survie de base : feuille de coca et médicament « 100% naturel » pour l’altitude. 1h30 de voiture plus tard, nous voilà arrivés à un campement au pied de la montagne. Après un bon repas, nous démarrons l’ascension la fleur au fusil comme on dit. Cette première journée nous permet de rejoindre le refuge situé à 5130 mètres d’altitude. Vers 15h, et après une marche plutôt très intense, nous posons le pied au refuge et rencontrons nos compagnons du lendemain.

IMG_3795

IMG_3798

C’est l’histoire d’un pipi sur le toit du monde…

En route vers le sommet !

Attention ça ne rigole pas : couché à 18h ! Levé 00h00 !

IMG_3815

What else ?

Il est nécessaire de marcher pendant la nuit pour s’assurer que la neige soit la plus dure possible pour faciliter la marche. Accrochés par groupe de 3 (Martin, le guide et moi), nous quittons le refuge aux alentours de 1h30. Pas de problème de souffle, ni de mal de crâne… Les premiers moments de la marche se déroulent parfaitement. Une pause  par heure environ, pour reprendre un peu de force, grignoter et boire un coup. Cependant, le froid nous recouvre dès que nous arrêtons de marcher. Chaque pause est à la fois un délice mais aussi une torture.

Après 3 heures de marche, l’ascension devient difficile. Je n’ai toujours pas mal à la tête, ni de problème de souffle mais je commence à devenir las de cette marche. Cela fait maintenant 3 heures que nous marchons dans le noir complet. Et nous n’en sommes qu’à la moitié. C’est d’ailleurs à ce moment que nous décidons de prendre le médicament pour le mal d’altitude. On appelle ça un médicament de précaution, car on ne sait jamais.

Quelques mètres encore…

Aux alentours de 6h, nous arrivons devant un mur de neige. Le sommet semble si proche. Il nous faudra 1 heure pour escalader ce mur. Mon corps a décidé de m’abandonner à ce moment. Mes muscles se sont fait passer le mot pour m’abandonner les uns après les autres. Bonne ambiance. Heureusement que le guide a toujours le bon mot pour me motiver : « tu es dangereux pour le reste du groupe », ou alors à 50 mètres de l’arrivée : « si tu veux on arrête maintenant si tu ne te sens pas capable ». J’ai ressenti beaucoup de haine pour cet homme à ce moment-là.

Puis vient la bonne blague de la journée. A 5 mètres de l’arrivée, d’autres groupes avaient d’ailleurs  déjà terminé, DOUBLE CRAMPE, une dans chaque cuisse. Je m’écroule mais je ne pleure pas. Pas devant tout le monde. Je m’étire un peu puis je rampe jusqu’au sommet, c’est bon on l’a fait.

IMG_3833

6088 mètres, ça y est nous y sommes !

Wahouu, on l’a fait !

Nous sommes donc arrivés en haut, à 6088 mètres d’altitude. Fatigués mais heureux. Le temps de remettre mes crampons sur mes chaussures, d’avoir des engelures aux doigts et nous démarrons le chemin de retour.

En bref, ce fut une expérience extraordinaire et je suis terriblement heureux d’avoir escaladé un 6000 mètres. Par contre je pense que plus jamais dans ma vie je ne recommencerai ce type d’effort mais en revanche je vous encourage à tenter l’aventure si vous avez l’occasion de le faire. Sachez que tous ceux qui sont partis avec nous à 1h30 du matin y sont parvenus.

Hasta luego !

Louis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s