Ouatdouyoudou ?

Maintenant que vous êtes capables de tenir une conversation voir même d’animer une émission radio sur France Culture à propos de la Fundacion Banigualdad, il s’agirait de comprendre ce que les trois mousquetaires français y développent de jour en jour.

De l’air frais dans les formations !

Deux géants qui touchent les portes et une petite blonde à peau blanche passent rarement inaperçus dans les rues de Puerto Montt et encore moins dans les maisons des micros entrepreneurs. Malgré notre accent espagnol travaillé au poil nous attisons la curiosité des bénéficiaires et d’un coup d’un seul, leur yeux pétillent lorsque nous chuchotons que nous connaissons Paris. Eh bien figurez-vous que cette curiosité, ce dynamisme qu’ont les petites dames lorsqu’elles viennent nous parler, c’est exactement ce que la Fondation souhaite que nous apportions aux groupes de micro-entrepreneurs.

IMG_4212

Motiver les troupes : challenge accepted !

Aujourd’hui, une bonne partie des groupes souffrent de problèmes de paiement ou encore d’une démotivation collective qui rendent les formations hebdomadaires un moment pesant pour tous. Ainsi, lors de notre arrivée, Jorge (le responsable de la zone) nous a demandé de créer une formation capable non seulement de transmettre des messages clé aux bénéficiaires mais aussi et surtout de provoquer une rupture dans leur routine avec Banigualdad en proposant quelque chose de nouveau, quelque chose de frais. Du coup, nous avons créé un petit atelier d’à peine une heure destiné à revoir ensemble toutes les bonnes pratiques que doit mettre en œuvre un entrepreneur : se questionner, innover, ne jamais cesser d’apprendre… L’idée c’est de redonner confiance aux entrepreneuses en appuyant sur le fait que chaque matin lorsqu’elles démarrent leur journée, elles font preuve d’énormément de courage et d’abnégation pour aller de l’avant. En plus de ça, nous essayons de leur transmettre quelques petites idées qui peuvent servir au développement de leur entreprise.

IMG-20150525-WA0002

Formation à Alerce

Par exemple, on les interroge sur leurs méthodes d’organisation et les outils qu’elles ont l’habitude d’utiliser. Nous leur montrons que des choses simples comme un carnet de compte ou un agenda bien tenus peuvent très facilement améliorer la gestion journalière de leur micro-entreprise et leur éviter beaucoup de stress. Nous les encourageons aussi à innover et à se différencier des produits de la concurrence pour arriver à capter des clients et à les fidéliser. Beaucoup d’entres elles décident d’ouvrir des petites épiceries qu’on appelle ici « un mercado particular ». Le problème, c’est qu’il y en a à peu près un à chaque coin de rue et ils vendent tous la même chose. Il est alors indispensable pour nos entrepreneuses de proposer à leurs clients des produits originaux qu’ils ne trouveront pas ailleurs. Face à ce genre de situation, on les encourage à trouver chacune une spécialisation pour faire la différence (papeterie, artisanat en laine…) !

IMG-20150527-WA0012

Formation avec un groupe d’Osorno

IMG-20150527-WA0007

Formation à Mirasol

Une formation réussie c’est donc l’histoire d’une entrepreneuse qui manquait peut-être de dynamisme, de confiance et de créativité en se rendant à la réunion mais qui ressort avec un grand sourire et se dit « Allez on y va, Rocky Balboa est en moi » !

Un peu de suivi personnel !

Animer notre petite formation nous plaît beaucoup, mais le format de réunion en groupe possède un inconvénient majeur : on ne peut pas se pencher sur les doutes et les problèmes de chaque entrepreneuse en laissant les 14 autres poireauter pendant ce temps-là. On a donc décidé de proposer aux entrepreneuses qui le souhaitent un suivi personnel qui s’étalera sur les cinq prochaines semaines. L’objectif est d’aller les rencontrer sur leur lieu de travail et d’obtenir toutes les informations nécessaires sur leur entreprise et leur profil d’entrepreneuse. Nous souhaitons ainsi déterminer les points à améliorer et les sujets sur lesquels elles manquent de compétences et auraient bien besoin d’un petit coup de pouce (marketing, comptabilité…). Nous leur proposerons ensuite des solutions dans le but de booster un peu leur negocio et leur redonner confiance. Pour info, nous avons commencé une première série d’entretien cet après-midi même et les idées fusent déjà !

Même l’équipe de Banigualdad est demandeuse !

Figurez-vous qu’à Banigualdad, fait étonnant, les responsables des formations de comptabilité, finance,et  gestion destinées aux bénéficiaires sont tous issus de carrières sociales (assistantes sociales ou psychologues). Certes, ils possèdent  les compétences requises pour travailler avec des personnes issues d’environnements sociaux précaires. Cependant, ils n’ont jamais été formé en comptabilité, finance, gestion ou autre et rencontrent donc un peu de difficulté à l’heure d’expliquer ses notions là aux bénéficiaires. Ils nous ont donc sollicités sur plusieurs thèmes pour qu’on leur présente un petit cours et qu’on leur suggère un moyen ludique d’animer ces ateliers auprès des micro entrepreneurs !

Toc, toc, toc ! C’est pour la visite de viabilidad !

L’équipe de Banigualdad l’a bien compris, nous sommes ici pour tout comprendre au microcrédit ! Nous nous chargeons donc bien volontiers des visitas de viabilidad au cours desquelles nous évaluons la viabilité du projet d’entrepreneuriat d’une personne qui souhaite entrer à la fondation.  Au cours de cet entretien, nous tentons de cerner le projet de la personne ainsi que sa compatibilité avec les valeurs de la fondation.  L’avantage des visites à domicile c’est qu’une fois sur deux on est invités à prendre un café, un goûter…Hier, tout en dirigeant l’entretien avec Maria, nous avons eu l’honneur de déguster des gâteaux  tout droit sortis de la vitrine de sa  pâtisserie !

FullSizeRender (1)

L’heure du goûter tombe à pic chez Maria !

Enfin, la Fundacion Banigualdad souhaite augmenter de près de 50% le nombre de micro entrepreneurs soutenus d’ici la fin de l’année. Nous les aidons donc à communiquer autour de leur projet en allant flyer dans la rue pour présenter la fondation et détecter d’éventuels bénéficiaires. Pour l’instant, nous avons quadrillé le centre de Puerto Montt et d’Osorno !

On espère  qu’on saura répondre aux attentes des bénéficiaires dans les semaines à venir… N’hésitez surtout pas  à nous donner des idées pour les micro entrepreneurs que nous suivons si vous en avez . Vos questions sont également les bienvenues ! Notre stage est donc une vraie mission de terrain qui va nous permettre d’avoir enfin un point de vue clair et fondé sur ce qu’est vraiment le  microcrédit !

A très vite pour découvrir quelques portraits d’entrepreneurs !

Martin et Agathe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s